Comment choisir son produit répulsif pour moustique ?

 Le répulsif est un produit destiné à repousser les moustiques et les insectes que l’on cherche à éloigner. Insecticide et répulsif sont tous deux anti-moustiques mais ne doivent pas être confondu. Quels sont les différents types de produits ? Comment choisir des répulsifs pour moustique ? Comment les combattre ?

Les différents types de répulsifs anti-moustiques

Utiliser à l’extérieur ou à la maison, ils peuvent prendre de multiples formes telles que :

– le spray anti-moustique, son application est plus facile et plus rapide.

– Les crèmes et lotions qui offrent une protection plus longue.

– Anti-moustique en bombe destinée à repousser les insectes volants dehors.

– Spirale à brûler, utilisée exclusivement en plein air.

– Le diffuseur, répulsifs conseillés pour un usage nocturne.

– Les bougies contre les insectes qui peuvent s’allumer en intérieur comme en extérieur.

– Moustiquaire, à disposer directement sur le périmètre d’un lit ou d’un berceau à la façon d’un baldaquin ou d’un voilage. Mais elle peut s’accrocher autour d’une fenêtre ou d’une porte.

– Les bracelets de poignets et de chevilles, qui sont un procédé sain limitant les risques d’allergies et d’irritations, mais également écologiques.

Critères du choix des répulsifs pour moustique

Tous les répulsifs anti-moustiques ne se valent pas. Leur efficacité et leur durée d’action sont variables. Choisir un produit répulsif pour moustique dépend surtout de la zone géographique, et de l’utilisateur : adulte, enfant, femme enceinte.

Selon le lieu, les répulsifs se classent en catégories des pays tempérés et tropicaux dans lesquelles les moustiques sont en général plus agressifs et vecteurs de maladies.

Selon la personne à protéger :

– De 6 mois à deux ans, le produit recommandé et sans risque est la solution naturelle. Il y a celui issu de l’huile essentielle d’eucalyptus citronné.

– De 2 à 12 ans, les produits conseillés sont le même, mais, avec 2 applications quotidiennes. Au-delà de cet âge, il est possible d’aller jusqu’à 3 applications journalières.

– Pour les femmes enceintes, tous les anti-moustiques ne sont pas conseillés, mais certains produits sont sans danger. Le tamponnage des répulsifs ne doit pas être plus de 3 fois par jour.

Lutter contre les moustiques, sans risques pour la santé

 Lutter contre les moustiques est capitale car ceux-ci sont capables de transmettre des maladies. Pour se faire, on peut les chasser naturellement en :

– portant des vêtements amples, de couleur claire et couvrante.

– Installant des moustiquaires aux fenêtres et aux portes, autour des lits et des berceaux.

– Prenant une douche après un effort physique pour se débarrasser de l’odeur de transpiration.

– Ventilant pour créer un courant d’air qui les pousse.

– S’imprégnant des huiles essentielles à la fois répulsives et apaisantes.

Éviter leur reproduction en supprimant tous les lieux de ponte : eau stagnante, soucoupe de pot de fleurs, etc.

Les produits anti-moustiques sont incontournables : il faut s’en servir avec précautions donc : suivre le mode d’emploi ; n’utiliser que ceux adaptés aux âges des enfants, ne jamais l’appliquer sur une peau irritée ou brûlée par le soleil, mettre le produit seulement sur les parties du corps non protégées par des vêtements.

Comment choisir ses pansements ?
A quoi sert le sérum physiologique ?